ZAC Andromède-Le Grand Patio

Le Grand Patio / Toulouse -Blagnac

Prix architecture midi pyrénées 2011

Icade Promotion

Architecte: Puig Pujol architecture

http://www.ppa-a.fr/

Archéologie urbaine

 

Poésie du temps et de l’aléatoire

Poésie du détail, géographie de l’intime

Comme le disait Smithson « marcher conditionne la vue et la vue conditionne la marche jusqu’à ce qu’il semble que les pieds puissent voir »
Je recherche et traque, les « Points focaux d’attention qui tracent le visage d’une journée de conscience »
Chaque détail devient une façon d’aiguiser le regard, d’activer l’attention et la perspicacité. Un moyen pointu d’être là.
Comme le dit Roland Barthes :
Le punctum d’une photo c’est ce hasard qui en elle me point, me meurtit me poigne.
Cette prégnance du « punctum » nous ouvre à la manifestation onirique de l’image. Un monde de détails s’offre au rêveur-interprète des hiéroglyphes de l’urbanité livrée au temps. Parcours sensible.
Les murs et les trottoirs parlent et leurs lapsus sont leurs failles. Sortes de dessins mentaux incrustés dans leurs entrailles qui jaillissent et s’offrent à notre regard.
Car tout se passe comme si les lapsus du contexte urbain, ses failles, pouvaient en dresser l’identité la plus précise. Tout se passe comme si le détail recueillait la vérité criante des bâtiments et des avenues de nos villes.
Traverser l’espace pour s’abandonner au temps. Se déplacer dans l’espace pour pénétrer le temps. Effleurer sa mémoire vive.
Faire l’expérience de la disponibilité du lieu, s’abandonner au mouvement de ses formes pour errer à l’intérieur même de sa condition mutante.

Voir Aussi

FIGURES LIBRES: série photographique rue de la victoire/ Télazé 

 

 

 

Urbographies